Bonne nouvelle

SONIA RYKIEL REVIENT !

Mercredi soir, le tribunal a tranché entre la vingtaine d’offres souhaitant reprendre le nom de «  Sonia Rykiel ». Ce sont 2 des fondateurs du site Showroomprivé qui ont gagné ce privilège, selon un communiqué publié mercredi.

Faute de repreneurs, la célèbre marque de prêt-à-porter avait du être liquidée le 25 juillet dernier. La marque était en grande difficulté financière depuis le décès de sa fondatrice en 2016. Pourtant, ce fleuron du patrimoine français a enfin été repris. « Sonia Rykiel » devrait revenir d’ici 2020. 

C’est donc les frères Dayan (Eric et Michael, ndlr) qui reprendront les « actifs » de la marque, soit le nom, les archives et les stocks. Si le tribunal a accepté la propositions des 2 hommes, c’est qu’ils ont de la bouteille dans les domaines de la mode et du digital. En effet, ce sont 2 des 4 fondateurs du site de vente en ligne Showroomprivé , les autres étant David Dayan et Thierry Petit. Ils ont pour projet de « faire rayonner la Maison Sonia Rykiel en France et à l’international, qui reste ainsi un fleuron du patrimoine français ». 

Qui était Sonia Rykiel ? 

Le vêtement emblématique de la célèbre créatrice de mode est le pull-over ajusté. Elle le crée en 1955, et c’est l’engouement autour de ce dernier qui lui vaudra sa célébrité. Le Poor boy sweater est né. Audrey Hepburn s’en offrira 14, d’une couleur différente. 

En 1967, elle est sacrée « reine du tricot dans le monde » par le magazine américain Women’s Wear Daily. Au nom d’une nouvelle philosophie – la Démode – Sonia Rykiel réinvente les coutures à l’envers, le « pas d’ourlet », le « pas doublé ». Elle crée son propre style aux éléments identifiables : le noir, la maille, les rayures, la dentelle, les strass et les messages écrits sur les pulls. 

La créatrice dessine ensuite 3 modèles pour le catalogue 3 Suisses. Elle est la première créatrice de mode à initier ce genre de collaboration. En 2000, elle crée les costumes du spectacle Les Dix Commandements, de Elie Chouraqui. Elle crée également une gamme de parfums, une marque pour enfants et une ligne de prêt-à-porter à des prix abordables. 

 

Sonia Rykiel meurt le 25 aout 2016, des suites de la maladie de Parkinson. Pour lui rendre hommage, la ville de Paris décide donc de renommer une partie du Boulevard Raspail « Allée Sonia Rykiel » – entre la rue de Sèvres et la rue de Rennes. Ainsi, elle est la première créatrice de mode à donner son nom à une rue de Paris

Laisser un commentaire