Eco-Logique

LES MESURES D’EMMANUEL MACRON POUR LA BIODIVERSITÉ

Il y a moins d’une semaine, l’Angleterre avait déclaré son état d’urgence climatique et souhaitait que cette annonce ait un rayonnement mondial. Aussitôt dit, aussitôt fait. Emmanuel Macron a annoncé plusieurs mesures en faveur de la cause écologique.

A la suite d’une expertise faite par l’ONU, un bilan sur la biodiversité a été rendu. Ce dernier est très alarmant. « La biodiversité est un sujet aussi important que le changement climatique et nous ne pouvons gagner cette bataille qu’en œuvrant sur tous les leviers » a déclaré Emmanuel Macron. Accompagné des huit scientifiques ayant réalisé l’expertise, il annonce sur un ton accablé, une série d’actions dans plusieurs domaines.

Le gaspillage alimentaire

C’est un des problèmes majeurs, que ce soit pour un particulier ou pour les grands distributeurs ou producteurs alimentaire. Beaucoup trop de nourriture est gaspillée. C’est alors que le président a exprimé son souhait d’intervenir au niveau « des écoles, des restaurants et des distributeurs ».

Recycler la totalité du plastique d’ici 2025

Fléau pour la planète, le plastique représente une grande menace. C’est pour cela que le président souhaite voir 100 % du plastique utilisé, recyclé. Cet objectif est en accord avec la prochaine loi sur l’économie circulaire qui sera proposée dans peu de jours.

La protection des sols

C’est le deuxième domaine sur lequel il s’exprime. La protection des sols s’est traduite par l’annonce d’un accroissement de la lutte contre l’artificialisation des sols. Il annonce alors une « réduction de toute artificialisation nouvelle, mais également de réhabilitation des 20 à 25 % de sols agricoles extrêmement dégradés par l’utilisation de produits phytosanitaires. »

Le président a aussi exposé le projet d’augmenter la part des sols protégés, « d’ici 2022, nous porterons à 30 % la part de nos aires marines et terrestres protégées, dont un tiers d’aires protégées en pleine naturalité. »

Afin de continuer dans sa démarche de protection des espaces, il est revenu sur le projet de la montagne d’or en Guyane. Le controversé projet d’extraction d’or n’étant pas en corrélation avec les initiatives écologiques, il a annoncé « une évaluation complète pour le prochain conseil de défense sur ce sujet et une décision formelle et définitive sera prise en concertation avec le territoire. »

Éva Pelletier

Laisser un commentaire